Les actions de la fondation

Le mémorial national des victimes de l’esclavage colonial

Le mémorial national des victimes de l’esclavage colonial est un projet créé par l’association CM98 et actuellement soumis au gouvernement français. Il projette d’exposer les 200 000 prénoms, noms et matricules des Guadeloupéens, Guyanais, Martiniquais et Réunionnais affranchis à la suite du décret du 27 avril 1848 abolissant l’esclavage dans les colonies françaises. Ces noms seraient répartis sur 200 plaques de verre situées à l’entrée des jardins des Tuileries, à Paris.

FER a décidé d’en faire son projet principal dès qu’il sera accepté par le Président de la République et à condition qu’il soit soutenu par une fraction importante de la population originaire des collectivités d’outre-mer de Guadeloupe, de Martinique, de Guyane et de La Réunion.

Mémorial national de la traite négrière et de l'esclavage colonial
Affiche Limyè Bayo du 23 mai 2017

La commémoration nationale d’hommage aux victimes de l’esclavage.

La fondation soutient les manifestations se déroulant dans le cadre de la journée du 23 mai, journée en hommage aux victimes de l’esclavage.

Elle soutient notamment l’association CM98 qui réunit, à cette occasion, chaque année plus de 20 000 personnes pour la Fête de la fraternité, point d’orgue de la Journée Nationale de la commémoration. Cet évènement est à la fois mémoriel, culturel et artistique : des animations, concerts et expositions d’artistes antillais, réunionnais, guyannais et métropolitains, prises de parole d’universitaires, intellectuels, politiques dont l’unique objectif est mettre en lumière fraternité et générosité.

felis commodo tristique massa adipiscing Curabitur ultricies neque.